La coiffe alsacienne, un grand nœud noir ?

La coiffe alsacienne ? Ou plutôt devrions nous dire les coiffes alsaciennes, car si nous connaissons la coiffe à grand nœud noir que l’on retrouve un peu partout tant dans l’imagerie populaire que sur les logos de produits alsaciens, il existe de nombreuses autres coiffes en Alsace.

Les coiffes en Alsace

Coiffe alsacienne Meistratzheim

Coiffe alsacienne Meistratzheim, près d’Obernai

Il existe toutes sortes de coiffes en Alsace, coiffes à bec, coiffes à barbes ou à brides, bonnets en cotonnade, en soie, en brocart, rebrodés ou non de fils de soie ou de cannetille, de paillettes, de chenillettes, de verroterie et même de fils d’or et d’argent. On pourrait dire qu’il y a presque autant de coiffes que de villages…. Ces coiffes ont très peu évolué contrairement à la coiffe à grand nœud qui n’a cessé de s’agrandir au fur et à mesure des progrès techniques des entreprises de fabrication de ruban.

La coiffe alsacienne à grand nœud

Bien qu’elle soit devenu un des symboles de l’Alsace, la coiffe à grand nœud n’a été portée que près de Strasbourg, dans la région du Kochersberg et du pays de Hanau.

coiffe alsacienne grand noeud

Quand la coiffe devient démesurée….

C’est tout d’abord un bonnet qui couvre les cheveux et se noue avec un ruban. Au début du XIX ème siècle, le ruban qui servait à l’attacher  avait 4 à 5 cm de largeur. Il se croisait sur la nuque et se nouait au-dessus de la tête.

Avec l’essor de l’industrie, il devient de plus en plus large et vers 1880 atteint 15 cm. Il n’est alors plus possible de le nouer… Le pliage vient remplacer le nouage. Les rubans vont aller jusqu’à atteindre 35 cm au début du XX ème siècle.

Coiffe catholique ou protestante ?

Comment les reconnaître ?

coiffes alsaciennes de jeunes filles catholiques

coiffes alsaciennes de jeunes filles catholiques

La coiffe à grand nœud est portée autant par les femmes catholiques que protestantes, mais comme pour la robe, il y a des détails qui permettent de les différencier.

Chez les protestants, toutes les femmes, mariées ou non, ainsi que les jeunes filles, portent un nœud noir dont les pans s’arrêtent à la hauteur des épaules.

Chez les catholiques, les pans de la coiffe descendent jusqu’à la taille et les jeunes filles portent des nœuds à rubans fantaisie :  fleurs brodées, peintes ou tissées dans la soie, ruban écossais ou tout simplement coiffe rouge comme à Geispolheim.

Geht’s In revisite la coiffe

coiffe alsacienne Gehts In damassé rougePorter la coiffe alsacienne traditionnelle peut paraître incongru et inadapté lorsque l’on est habillé de vêtements contemporains. C’est aussi incommode avec des cheveux trop courts, quand les pinces à cheveux sont insuffisantes pour tenir la coiffe.

C’est pourquoi Geht’s In vous propose une coiffe facile à porter. Montée  sur un serre-tête elle se met et s’enlève facilement.

Elle existe en noir, rouge ou gris.

Vous pouvez les retrouver sur la boutique Geht’s In

Conseils d’utilisation et d’entretien

La coiffe alsacienne est avant tout un ruban empesé, plié avec savoir faire. Elle craint l’humidité et la pluie. Pour lui redonner sa raideur, vous pouvez brumiser de la laque forte sur le ruban.

Il est conseillé de la ranger bien à plat dans son coffret après utilisation.

Il est possible de la faire nettoyer et renouer. Pour cela, vous pouvez vous adresser à l’Atelier la Colombe, 32 rue du Faubourg de Pierre à Strasbourg.

Pliage coiffe alsacienne

Pliage d’une coiffe alsacienne

 

 

 

Suivant

1 Commentaire

  1. Eckart Suzanne
    Peut on venir chez vous pour en acheter une noire
    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This