Histoire du Christkindelsmärik, marché de Noël de Strasbourg

Le Christkindelsmärik, c’est le marché de Noël de Strasbourg et l’un des plus anciens marchés de Noël… Il a plus de 450 ans sous cette appellation mais il existait déjà bien avant… Actuellement, il dure 5 semaines et attire 2 millions de visiteurs. Pour en savoir plus…

Le commerce est dans l’ADN de Strasbourg. Il faut se rappeler que les activités commerciales, au cours de l’Histoire, s’organisent autour de grandes foires. Elles sont synonymes d’enrichissements, mais également de réjouissances. Hommes et femmes de toutes conditions, venus de tous horizons, mêlés dans un grand charivari d’échanges et de rencontres.

 

Un peu d’histoire

 

Alors qu’elle était encore Argentorate (III av. J.C.) la ville était déjà une place de marché. Sous la domination romaine, elle est un carrefour commercial. Devenue Strateburgum dans le Saint-Empire Germanique (962) elle exporte du vin, du blé et du bois de chêne. Déclarée ville libre d’Empire sous Charles IV, elle devient également une ville bancaire qui attise bien des appétits. Les conflits entre riches bourgeois et nobles tournent au bénéfice des premiers, et la Réforme les séduit. Strasbourg adhère à la Confession d’Augsbourg et devient protestante (1532)Saint nicolas

Et c’est là que tout commence.

A l’époque, est en place le Nikolausmarkt, ou marché de Saint-Nicolas, aux alentours du 6 décembre. Les cabanes des marchands encerclent la cathédrale. On y vend des cierges, des pains d’épices, des friandises, des fripes, des ouvrages de sellier.

La coutume de déposer des cadeaux dans les souliers des enfants sages – et privilégiés – existe déjà. C’est Saint-Nicolas qui est en charge. En conséquence, la nuit magique est celle du 5 au 6 décembre.

Toutefois, un Saint porteur de cadeaux dans une ville dirigée par des protestants créé une incohérence. En effet, ils ne reconnaissent pas la sainteté dudit Saint.

Mais, les autorités de la ville ne peuvent, ni ne veulent, contrarier les affaires et le cours du commerce. Un compromis est donc trouvé.

 

 

Naissance du Christkindelsmärik

 

christkidel et hans TrappA partir de 1570, c’est l’enfant Jésus qui est en charge de porter les cadeaux. Et c’est donc à lui qu’est dédié le nouveau marché, qui se tient désormais trois jours avant Noël.

Le Christkindelsmärik vient de naître.

Ainsi, à Saint-Nicolas, dans son costume d’évêque de Myre, succède un Christkindel. « L’enfant Christ » apporte des cadeaux aux enfants sages dans la nuit du 24 au 25 décembre. Toutefois, pour un enfant qui vient de naître, il présente un aspect singulier. En effet, il s’incarne dans une très jeune fille blonde toute de blanc vêtue, couronnée de lumière. Cette figure, attestée dans certaines régions scandinaves, rappelle quelque peu le panthéon celte.

Quant au marché, au fil des décennies, s’ajoutent vendeurs de sapins, de jouets, et d’autres babioles. De telle sorte que le Christkindelsmärik est également appelé « Foire de bimbeloterie ».

En 1863, cela conduit le conseil municipal à établir la liste limitative des marchandises qui peuvent être vendues. Même si elles sont moins nombreuses, ces limitations perdurent de nos jours. Ce afin de conserver au marché son lien avec la célébration de la Nativité.

 

Un marché en perpétuel changement

Strasbourg Marché de Noël gravure

Le Christkindelsmärik à la fin du XIX ème siècle

 

1863 est aussi l’année où le marché s’installe place Kleber. A cette fin, de belles cabanes sont alignées le long d’une promenade couverte et surélevée. Contre le froid pénétrant les semelles les plus épaisses et les chaussettes les plus douillettes, cet aménagement est remarquable.

Depuis 1570, le marché étend sa superficie. Parti du parvis de la Cathédrale, il s’installe place du Château, rue Mercière, Temple Neuf et rue des Grandes Arcades. Puis, il arrive place Kleber avant de partir à la conquête de la place Broglie (1871).

Il connaît une période de relatif désamour dans les années 1970-1980.

 

 

 

 

Strasbourg, capitale de Noël

 

Puis, il reprend un coup de jeunesse dans les années 1990 durant lesquelles la marque « Strasbourg, capitale de Noël » est déposée. Dès lors, il connaît un succès de fréquentation jamais démenti. A ce jour (décembre 2022), il occupe 13 places de la ville. De la rue des Hallebardes à la Place Kleber, près de 400 marchands et artisans déploient leurs éventaires.

En plus des cabanes qui s’ouvrent sur de petites merveilles et de grandes envies , de nombreuses animations sont proposées. Comme l’illumination de la façade de l’Hôtel de ville place Broglie. Ou le grand sapin de la place Kléber. Ou bien le village de l’Avent. Ou encore les ateliers sur le thème des nombreux délices d’Alsace. Et encore, le marché OFF qui met à l’honneur les produits locaux et recyclés.

L’esprit du Christkindelsmärik est ancré dans l’histoire. Mais, ses évolutions témoignent des époques qu’il traverse et des défis qu’il relève.

Depuis 2010, le « Plan lumière » a permis de remplacer par des systèmes LED la plus grande partie des éclairages. De plus, le marché est soumis à une réglementation qui vise à minimiser

on empreinte environnementale.

boules-sapin-marché-Noël-Strasbourg-karim-TATAI-2010

l’occasion d’acheter les décoration pour le sapin

pains-epices-douceurs-marche-noel-Strasbourg-Karim-TATAI-2010

manger une pomme d’amour, un sujet en pain d’épices

Au Christkindelsmärik demeurent, immuables

  • l’élégante ambiance grise des jours courts de décembre.
  • Les sons étouffés par l’air chargé de brume.
  • Le parfum des marrons qui cuisent dans la fournaise des braseros.
  •  Le froid qui monte à l’assaut des corps emmitouflés.
  • Les yeux qui brillent sous l’effet du vin chaud.
  • Les lumières rouges, bleues, vertes alourdies d’or.
  • L’odeur de beurre chaud des bredele et le goût de sel des bretzels .
  • La main du petit enfant agrippée à celle du grand-père, celles des amoureux aux gants de laine entrelacés.
  • Et le cadeau, inattendu, mais idéal, enfin trouvé…

Toutes choses éternelles comme le besoin d’Amour, comme l’esprit du Christkindelsmärig.

 

 

Précédent

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This