ElsassRock, pourquoi revisiter le costume alsacien ?

Pourquoi vouloir revisiter le costume alsacien ? pourquoi avoir créé l’ElsassRock ?

costume traditionnel alsacien du KochersbergLes costumes traditionnels ne sont pas figés dans un passé idéalisé. Ils ont aussi, durant le XIX ème siècle et le début du XX ème été influencés plus ou moins fortement par la mode. Les jeunes générations ne portaient plus les costumes comme les anciennes générations. Des petits détails en changeaient les formes et les couleurs au fur et à mesure des décennies. Les tenues de semaine et de travail  ont plus rapidement suivi les modes et l’aparitition du prêt-à-porter. elles se sont aussi usées plus vite. Les tenues du dimanche et des jours de fête ont perduré plus longtemps. Ces tenues onéreuses étaient souvent confectionnées pour toute la vie et se transmettaient précieusement.

Quand nous disons “Le costume alsacien” c’est avant tout celui qui est resté dans l’imaginaire collectif, celui qui, vu de l’extérieur de l’Alsace est reconnu comme costume alsacien : celui du Kochersberg, Pays de Hanau, avec sa jupe rouge (ou verte, bleue, violette…, mais principalement retenue comme rouge dans les mémoires), son corselet noir et sa grande coiffe à nœud noir (alors qu’elle pouvait être écossaise, brodée, ou voire même rouge quand on était jeune fille à Geispolsheim)….

Pourquoi revisiter le costume au lieu de porter le costume traditionnel ?

l'Elsass-rock-Gesht's-In-Atelier-la-Colombe-Strasbourg

l’Elsass Rock proposée avec diverses longuers

L’usage du costume traditionnel s’est perdu lentement au cours du XX ème siècle, où peu à peu, seules les anciennes générations le portaient encore, pour finalement n’être plus vu que très rarement, porté par des groupes folkloriques lors de fêtes locales, d’inaugurations ou dans les musées.

Le costume traditionnel est composé de diverses pièces qui ne se prêtent plus aux modes de vie actuel. C’était, au XIX ème siècle, la tenue qui se portait le dimanche et les jours de fêtes. Actuellement, fait-on encore une différence entre revêtir des vêtements pour la semaine et d’autres pour le dimanche ? Le costume du dimanche, tel qu’il a été vécu, se perd de plus en plus.

C’est justement parce que nous aimons ce costume que nous avons eu envie de le revisiter et d’en proposer une version plus facile à porter, à s’approprier, à entretenir aussi, s’inscrivant entre tradition et modernité.

Une aventure commencée en 2015

Elsass Rock, Geht's In- Atelier-la-Colombe-StrasbourgC’est ainsi que petit à petit, entre 2015 et 2016, l’Elsass Rock est née…. ainsi que la marque Geht’s In.… D’ailleurs au début, la marque n’existait pas encore et l’Elsass Rock ne s’appelait pas encore comme ça…. On avait tendance à l’Atelier à dire le dirndl alsacien… Parce que forcément, on a un peu regardé du côté de la Bavière et de son dirndl. Celui-ci est passé en quelques années d’une mode à un phénomène de société.

Nous avons zyeuté du côté du dirndl, non pas pour l’imiter, mais pour essayer de comprendre ce qui faisait les spécificités du costume alsacien du Kochersberg. Jusqu’où on pouvait pousser les transformations et la simplification en gardant néanmoins l’identification possible ?

L’ElsassRock, c’est un peu notre bébé, nous l’avons rêvé, imaginé, créé, vu grandir, nous l’avons testée, pour voir si elle intéressait, mais aussi d’un point de vue technique pour la proposer dans toutes les tailles.

L’appel à projet de la Région Alsace

Exposition Maison de la Région Alsace, Atelier la colombe

exposition à la Maison de la région de Strasbourg
(atelier la Colombe et Elégance Couture

C’est aussi à ce moment qu’a été lancé l’Appel à Projet “Revisiter le costume alsacien” par la Région Alsace. Nous y avons répondu, en faisant d’autres propositions car il était précisé que le modèle ne devait pas être folklorisant.

“Facilement identifiable, non folklorisant et distinct du Dirndl bavarois, il devra être aisément accessible au grand public (en prêt-à-porter) tant par son aspect visuel que par son coût, que ce soit dans son intégralité ou par éléments distincts qui peuvent devenir un accessoire associé à des vêtements contemporains.”

exposition-tenues-Alsace-Région-Grand-EstNous avons présenté quatre projets, et ceux d’Elise Oeuvrard et Rita TATAÏ ont été retenus.

C’est avec plaisir que nous avons fait partie des lauréats, avec Temulün Princesse des Steppes, de Strasbourg et Elégance Couture de Mulhouse

Cet appel a donné vie à des expositions dans toute l’Alsace et nous espérons qu’elles donneront envie à tout un chacun de s’approprier ces propositions de costume alsacien revisité.

lieux d’exposition

Précédent

Suivant

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This